Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

Section ISERE

LE MOT DU PRÉSIDENT :

 

                 Chers DPLV,

 

               Laissons derrière nous et sans regrets l’année 2020, sans en occulter la crise inédite et catastrophique engendrée par le    

               sinovirus. 

              Celle-ci fut le révélateur des faiblesses de la France, conséquence d’un long et continu déclin entamé depuis plus de trente

              années.

              Un corps malade et anémié est plus sensible aux infections ; celles qui affectent la France sont multiples et variées,   allant

             d’une économie désindustrialisée, d’un système d’éducation déclassée aux attaques de minorités de tous genres contre notre

            culture et  contre les valeurs fondamentales et historiques de la France.

            Cette France est attaquée parce qu’elle est chrétienne ; elle est attaquée parce qu’elle a fait les Croisades, elle est attaquée pour

           la   solidité de ses institutions républicaines, héritées de Montesquieu.

           Elle est attaquée parce qu’elle est une grande et fière nation. Pendant plus de mille ans, elle a été pensée, construite, province

           après  province par les Capétiens. Sous le règne de François 1er, elle a rayonné sur toute l’Europe, par sa culture, ses artistes,

          ses savants, elle a bâti Chambord ; elle a connu le « Grand siècle » sous le règne de louis XIV ; plus tard Voltaire et Diderot ont

          fait souffler sur  l’Europe un vent de liberté et d’impertinence.

         Mais la France est encore forte, elle regorge de talents, d’énergie qui ne demandent qu’a s’exprimer sans être bridées. Il faut lui

        montrer le chemin, la réconforter par l’exemple de tous ceux qui l’ont bâtie, siècle après siècle, exalter les  valeurs qui les animaient,

        l’humanisme, la valeur du travail, enfin lui redonner sa fierté.

        Nous, DPLV, gardons aussi espoir. Nous avons de nouveaux statuts, mieux adaptés aux réalités, nous réfléchissons à  notre avenir,

       nous semons auprès de la jeunesse les ferments de l’amour de la France, de la valeur de l’héritage qu’ils reçoivent de leurs anciens.

       L’année 2021 sera encore difficile, j’espère et je ferai tout pour que nous puissions nous retrouver à l’automne prochain.

       Mes vœux les plus chaleureux de santé et de bonheur vous accompagnent.

                                                                                                                                                                                                

Colonel (h) Jean-Loup NOËL

                                                                                                 Président de la section Isère