Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

EDITORIAL DU PRESIDENT (Décembre 2018)

GCA Bernard NICOLAS

Les imbéciles osent tout, c’est même à cela qu’on les reconnait.

Samedi 1er décembre 2018 : « ils » ont profané l’Arc de Triomphe, symbole de la reconnaissance de la nation envers ceux qui ont donné leur vie pour que la France reste un pays libre.

Comment en est-on arrivé là ?
Les causes sont multiples mais elles se tiennent toutes : disparition progressive de la Famille, noyau de base de la société, conséquence de la libéralisation des mœurs, faillite de l’Éducation nationale incapable de faire respecter la discipline dans les établissements scolaires, laxisme de la Justice empêtrée dans les « Droits de l’homme », inefficacité des responsables politiques préoccupés par leur réélection et la préservation de leurs avantages.

Alors que les « Gilets jaunes » expriment leurs difficultés à vivre en raison notamment de l’augmentation de taxes en tout genre, les élus discutent gravement de la possibilité de voter une loi concernant l’interdiction de la fessée !

Face à toutes ces dérives, les Membres de la Légion d’honneur Décorés au Péril de Leur Vie doivent poursuivre et amplifier leurs actions à savoir : devoir de mémoire et aide à ceux en difficulté physique ou morale.
Les DPLV, parce qu’ils ont accepté de mettre en jeu leur vie pour un idéal, sont des interlocuteurs privilégiés auprès des autorités institutionnelles et des instances officielles. Par leur vécu original, ils sont en capacité de répondre à l’attente et la curiosité des générations montantes de plus en plus en quête de vérité.

Général de corps aérien (2 S) Bernard NICOLAS
Vous êtes ici : Accueil Editorial