Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

Information Ile de France

CEREMONIE

NEUILLY-sur-SEINE - Lycée Pasteur - 29 sept 2017

Inauguration d'une plaque à la mémoire de Bob Maloubier - Ancien élève

 

Maloubier 290917 1red Maloubier 290917 2red

 Maloubier 290917 3red

Photos Philippe RANDOT

La cérémonie a eu lieu en présence de:
- la famille de Bob Maloubier;
- Marcel JAURANT-SINGER, Président d'honneur de Libre Résistance historique, ancien (et dernier) compagnon de Bob Maloubier au sein du SOE - section F;
- Jacques PIRSON, Adjt au Maire de Neuilly, délégué aux AC - représentant le Maire J. Christophe FROMANTIN, empêché;
- Monique AQUILINA, Proviseure du Lycée Pasteur;
- de nombreux représentants des associations du monde combattant.

Afin d'honorer la mémoire d'un de ses anciens, la section DPLV Ile-de-France était représentée, avec son drapeau, par:
- son Président, le Col LEFEVRE
- un de ses Vice-Présidents, le Col RANDOT
- son Secrétaire Général, Michel TENETTE
- son porte-drapeau, Guy JARNO
- plusieurs membres de la section.

 


 OBSEQUES DE PAULETTE STEUDLER-LEVALLEUR
D.P.L.V. Ile-de-France

 

Paulette 4red

Recueillement du Maire de Neuilly devant la dépouille de Paulette STEUDLER-LEVALLEUR

Paulette STEUDLER épouse LEVALLEUR est décédée le 7 septembre 2017, à l'âge de 96 ans.
Ses obsèques ont eu lieu le 11 sept à l'ancien cimetière de Neuilly-sur-Seine, sa commune depuis plus de 30 ans, en présence du Député-Maire de Neuilly et de nombreux représentants des associations d'Anciens Combattants et Patriotiques. La section DPLV Ile-de-France était présente avec son drapeau. Paulette avait adhéré à notre section de Neuilly en 2004.
Née le 11 mai 1921 à St Leu la Forêt, elle émigre à Londres en 1936, son père y ayant trouvé une situation.

Dès l'appel du Gal de Gaulle, le 18 juin 1940, elle s'engage dans les FFL.


Paulette raconte: "L'engagement était naturel pour moi. J'ai signé la formule en vigueur – pour la durée de la guerre plus trois mois. Tous les jours, je venais travailler au QG de la France Libre à Delphin square. J'y ai rencontré des personnages extraordinaires comme André Dewavrin (alias Colonel Passy) ainsi que Gilbert Renault (alias Colonel Rémy). Et puis, plusieurs fois par an, nous avions l'honneur d'assister à des prises d'armes et des revues devant le Général de Gaulle. Je travaillais sur toute une série de dossiers. J'oeuvrais dans le cadre de la correspondance avec la Résistance pour indiquer des mouvements de troupes, des emplacements de rampes pour V1 et V2.
En 1944, j'ai débarqué à Arromanches avec les membres du service, puis affectée à le DGER (Direction Générale des Etudes et Recherches) et, ensuite, à la DGSS (Direction Générale des Services Spéciaux).
Mais je ne restai pas très longtemps au sein de ces services. On me proposa un poste dans l'US Army sous le commandement du Colonel Brunschvig pour une mission de liaison.
Dès que je fus libérée de mes engagements militaires, je rentrai aux pétroles Shell comme secrétaire bilingue. J'y ai effectué 35 ans de bons et loyaux services, de 1946 à 81. J'y ai aussi fondé et présidé la section Equitation et c'est en donnant des cours que j'ai rencontré, en 1957, un beau jeune homme qui s'appelait Roger Levalleur et qui devint mon mari".
Roger deviendra journaliste et cinéaste équestre. Au cours de leurs activités, ils assisteront à 11 jeux Olympiques dans le cadres des épreuves d'équitation.
Paulette STEUDLER-LEVALLEUR a été une retraitée très active (jusqu'à plus de 90 ans) animée par un patriotisme ardent et un dévouement sans réserves à la cause des associations.
Elle s'est investie porte-drapeau de notre association DPLV et d'autres comme la SMLH, les FFL et le Souvenir Français.
Décorations:
- Chevalier de la Légion d'honneur
- Médaillée militaire
- Médaillée de la France Libre
- Médaillée des Combattants Volontaires de la Résistance
- Chevalier de l'ordre du Mérite Agricole
- Médaillée d'Or de la Jeunesse & des Sports
- Royal British Légion
- Officier de la National Association of French and Americans Veterans

 

PauletteSLred   Paulette 3red

Ref. Texte: SOUVENIR FRANCAIS - Comité de Neuilly  


A Lire - Un ouvrage de notre camarade Jean BALAZUC

 

Balazuc couvBred Balazuc couvAred

 

Jean Balazuc. Guerre d’Algérie. Une chronologie mensuelle. Mai 1954-décembre 1962.

            L’Harmattan 2015. 549 pages. 45 euros.

Cette chronologie détaillée dépasse en fait les dates indiquées. 

Elle commence par un résumé historique de l’Algérie depuis les Phéniciens (3 millénaires - 56 pages) : 

peuples concernés, occupations, conquêtes, luttes intestines, campagnes extérieures, administration.

La chronologie mensuelle est en fait journalière de 1954 à 1962. 
 

En 430 pages, elle rapporte les évènements journaliers, 

  • des encadrés sur la biographie des responsables politiques et militaires,

  • la composition des divisions opérationnelles ;

  • les faits importants (opérations, pertes) sont soulignés.

Une douzaine de pages traitent ensuite de l’évolution de l’Algérie indépendante jusqu’en 2012.

En annexe (34 pages) sont rappelées les listes:

  • des dirigeants politiques, des Commandants en chef,

  • des généraux et des chefs de corps,

  • des dirigeants du GPRA, de la Fédération de France du FLN et chefs de wilayas.

Les sources sont constituées d’une bibliographie sommaire, de la Presse et des bulletins d’association.
 

Polytechnicien, l’auteur a été chef de section au 3° R.P.C. en 1959-60, lieutenant (H) des TDM.

Il a été directeur général adjoint  de Gaz de France jusqu’en 1996.

Ce travail de bénédictin est un aide-mémoire à la fois clair, synthétique et complet.

                                                                   Général Maurice Faivre, le 16 juin 2017.

 

Sommaire

 - Avant 1954
De l’occupation phénicienne à la conquête du Maghreb par les Arabes puis sa prise de possession par les Ottomans.
De 1830 à 1870 : La conquête de l’Algérie, colonie française.
De 1870 à 1953 : La construction de l’Algérie, province française.

 - De 1954 à 1962, une chronologie mensuelle de la Guerre d’Algérie

En 1954, les trois coups sont frappés en Algérie, par un nouveau mouvement nationaliste, le F.L.N., encore embryonnaire.

En 1955, les deux partis nationalistes, le M.N.A. et le F.L.N. se déclarent la guerre, notamment en métropole.

En 1956, la guerre entre le F.L.N. et le M.N.A. s’intensifie. Sur le terrain, de nombreuses embuscades sont meurtrières.

En 1957, l’armée française gagne la bataille urbaine d’Alger ; mais le conflit s’enlise en Algérie ; c’est une année sombre pour la France.

En 1958, l’A.L.N. perd la bataille des frontières et le 13 mai, c’est le coup d’état avec l’arrivée au pouvoir du général Charles de Gaulle.

En 1959, c’est la grande année de l’armée française avec la victoire obtenue sur le terrain  et l’autodétermination proposée par le Président.

En 1960, c’est l’année des désillusions et des inquiétudes des partisans de l’Algérie, devant les orientations vers l’Algérie algérienne. 

En 1961, la question essentielle pour le Président de la République, Charles de Gaulle est : « Comment terminer le conflit ? ».

Au cours du 1er semestre 1962, l’ultime sursaut de l’O.A.S. n’évite pas la victoire de la rébellion incarnée par le seul F.L.N.

Au cours du 2e trimestre 1962, ce sont les premiers pas sanglants de l’Algérie algérienne avec le massacre des musulmans pro-français.

 - Après 1962 

En 1963 et après, l’Algérie indépendante décide de son avenir au milieu des séquelles du conflit.

Table des matières Pages

Avant 1954
• 1- Après l’occupation phénicienne à Carthage, et les occupations romaine, vandale, byzantine de la Numidie et de la Mauritanie, la conquête du Maghreb par les Arabes puis sa prise de possession par les Ottomans 9
• Les peuples de la Numidie et de la Maurétanie 9
• Les guerres puniques 9
• La conquête de la Numidie et de la Maurétanie par les Romains 11
• La conquête de la Numidie et de la Maurétanie par les Vandales 13
• La conquête byzantine 13
• La conquête du Maghreb par les Arabes 14
• Les luttes intestines au Maghreb et l’invasion de l’Europe 16
• La prise de possession du Maghreb par les Ottomans 20
• 2- De 1830 à 1872 : Conquête de l’Algérie par la France pour en faire une colonie française 27
• 5 juillet 1830 : Prise d’Alger par les Français 27
• 13 octobre 1837 : Prise de Constantine par l’armée française 29
• D’août à novembre 1849 : Siège de Zaâtcha 35
• La Guerre de Crimée 39
• La campagne d’Italie 40
• La Guerre au Mexique 41
• La Guerre 1870-1871 44
• 3- De 1870 à 1953 : Construction de l’Algérie par la France pour en faire une province française 45
• Première Guerre mondiale 1914-1918 49
• Deuxième Guerre mondiale 1939-1945 52
• 8 mai 1945 : Emeutes de Sétif 56
• 1946 : Début de la Guerre d’Indochine 62

La Guerre d’Algérie : une chronologie mensuelle de 1954 à 1962
• 4-1954 : Trois coups frappés en Algérie, par un nouveau mouvement nationaliste, le F.L.N., et un cri unanime chez les responsables politiques sauf chez les communistes : « l’Algérie, c’est la France » 67
• Juillet 1954 : Fin de la Guerre d’Indochine 67
• 1er novembre 1954 : Début de la Guerre d’Algérie 69
• 5-1955 : Guerre entre les deux partis nationalistes, le M.N.A. et le F.L.N., notamment en métropole, et guerre en Kabylie et dans les Aurès, avec des initiatives de la rébellion du F.L.N. 75
• 20 août 1955 : Massacres dans le Constantinois 84
• 6-1956 : Intensification de la guerre entre le F.L.N. et le M.N.A. et renforcement des rebelles du F.L.N. avec de nombreuses embuscades meurtrières sur le terrain et renforcement de l’armée française qui cherche à prendre l’initiative 97
• Août 1956 : Congrès de la Soummam 121
• Novembre-Décembre 1956 : Opération Mousquetaire sur le canal de Suez 130
• 7-1957 : Bataille d’Alger gagnée par l’armée française mais enlisement du conflit en Algérie 147
• De janvier à mars 1957 : Bataille d’Alger – Première phase 147
• De juin à novembre 1957 : Bataille d’Alger – Deuxième phase 173
• 8-1958 : Bataille des frontières perdue par l’A.L.N. qui décline sous les coups de boutoir de l’armée française qui a repris l’initiative sur le terrain et coup d’état militaire et gaulliste du 13 mai avec l’arrivée au pouvoir de l’ancien Chef de la France libre, Charles de Gaulle, qui paraît assurer la victoire des partisans de l’Algérie française 207
• De janvier à mai 1958 : Bataille de la frontière tunisienne 211
• Du 28 avril au 3 mai 1958 : Bataille de Souk-Ahras 229
• Coup d’état militaire et gaulliste du 13 mai 1958 238
• 28 août 1958 : Extension de la guerre en métropole par le F.L.N. 258
• 19 septembre 1958 Création du G.P.R.A. 260
• Du 10 octobre 1958 au 6 février 1959 : Opération Couronne, prélude au futur plan Challe 263
• 9-1959 : Victoire obtenue par le plan Challe sur le terrain et pacification généralisée avec les commandos de chasse et les S.A.S., dans un climat politique apparemment serein jusqu’à l’automne avec l’autodétermination proposée par le Président de la République, Charles de Gaulle 279
• Du 6 février au 31 mars : Opération Oranie, la première du plan Challe 285
• Du 18 avril au 18 juin : Opération Courroie, la deuxième du plan Challe 296
• Du 6 au 21 juillet : Opération Etincelles dans le Hodna, la troisième du plan Challe 305
• Du 22 juillet 1959 au 4 avril 1960 : La grande opération Jumelles en Grande-Kabylie, la quatrième opération du plan Challe 307
• Du 3 septembre 1959 au 30 septembre 1960 : Opération Pierres Précieuses en Petite-Kabylie, la dernière du plan Challe 311
• 10-1960 : Désillusions et inquiétudes des partisans de l’Algérie française au sein de l’armée française en Algérie, devant les nouvelles orientations du Président de la République, Charles de Gaulle, qui évoque l’Algérie algérienne 325
• 24 janvier 1960 : Tragédie sanglante des barricades à Alger 326
• 11-1961 : Question essentielle pour le Président de la République, Charles de Gaulle : « Comment terminer le conflit ? » 367
• Du 21 au 25 avril 1961 : Putsch des quatre généraux 382
• Juillet 1961 : La bataille de Bizerte 403
• 17 octobre 1961 : Manifestation des Algériens à Paris 414
• 12-1er semestre 1962 : Ultime sursaut de l’O.A.S. qui n’évite pas la victoire de la rébellion incarnée par le seul F.L.N., imposée par le gouvernement français du Président de la République, Charles de Gaulle, et du Premier ministre, Georges Pompidou, avec le début des enlèvements puis l’exode massif des Européens et le début du massacre des musulmans pro-français. 425
• 18 mars 1962 : Signature des accords d’Evian 439
• 19 mars 1962, midi : Cessez-le-feu officiel en Algérie 440
• 26 mars 1962 : Fusillade et massacre de la rue d’Isly à Alger 445
• 13-2e semestre 1962 : Premiers pas sanglants de l’Algérie algérienne avec la poursuite des enlèvements et l’exode massif des Européens et la poursuite du massacre des musulmans pro-français 479
• 5 Juillet 1962 : Massacre à Oran 481

Après 1962
• 14-1963 : L’Algérie indépendante et les séquelles du conflit. 499

 Annexe 1 : Les dirigeants politiques français 511
Annexe 2 : Les dirigeants et les généraux en Algérie 513
Annexe 3 : Les chefs de corps en Algérie 517
Annexe 4 : Les dirigeants politiques du F.L.N. 537
Annexe 5 : Les chefs des wilayas 541
Annexe 6 : Bibliographie 545


 


 

      

Lanata Vincent

Message du Général d'Armée Aérienne, Vincent LANATA,

Ancien Chef d'Etat-Major de l'Armée de l'Air (1991 - 1994)

Grand-Croix de la Légion d'Honneur

Président d'Honneur de notre Section Ile-de-France

general LANATA

 

 

ose ou cree

 


 

 

 

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Sections Section Ile-de-France Information Ile de France