Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

Le mot du président

Section ISERE

LE MOT DU PRÉSIDENT :

                                                                                                                                                                                                                                    

Bien chers amis DPLV

Qui ne sait pas d’où il vient ne sait pas où il va.

Ainsi, effacer de notre mémoire collective tout ce qui nous a construit, nous a inspiré, nous a ému, tout ce qui est grand, toute la richesse de la pensée, de la littérature, toute la beauté de l’art, c’est ce que nos beaux esprits, à la remorque de plusieurs universités américaines, nomment « la culture cancel », la culture de l’effacement.

Ces mêmes beaux esprits, de crainte de ne pas paraître « in », de rater le train de la dernière mode, se targuent d’être « wok «, en bon français, s’éveillent aux frissons de faire savoir, qu’ils soutiennent toutes les minorités agissantes et centrifuges, qu’elles soient culturelles, sociales ou sexuelles

C’est ainsi qu’ils s’enthousiasment du projet d’empaqueter l’Arc de Triomphe, qui, sous couvert de ce qu’ils appellent de l’art, tend à effacer le symbole de l’élan du peuple, se levant en armes à Valmy devant l’envahisseur et de la grandeur de la France napoléonienne.

C’est ainsi que pour défigurer la perspective, unique au monde, des jardins de Versailles, symbole du Grand siècle et du rayonnement de la France, un « artiste » y implanta l’ignoble « utérus de la Reine ».

C est ainsi qu’on invite le bon peuple, plutôt qu’à admirer les Degas du musée d’Orsay tout proche, ou les bronzes du musée Rodin, à s’extasier place Vendôme devant un gigantesque « plug anal ».

En réalité, ces personnages ne sont que les idiots utiles d’un programme mondial de déconstruction mentale destiné à façonner des humains déstructurés, sans valeurs et sans repères, vivant dans l’instantané, au gré des influenceurs des réseaux sociaux et au plus grand profit de quelques entreprises mondiales.

Seuls à pouvoir résister à cette anesthésie mentale seront les peuples des nations viscéralement attachés à leur identité, enracinés dans leur traditions, cimentés par une religion commune.,

Ce n’est malheureusement pas le cas d’une partie de l’Europe et en particulier de la France, déchristianisée, dénatalisée, désabusée, fragmentée,…et désargentée.

Pourtant, l’espoir d’un renouveau n’est pas vain. Le balancier de l’Histoire est toujours en mouvement ; il n’atteint son point d’équilibre qu’après son retour ; celui-ci sera d’autant plus violent qu’il aura été poussé trop loin.

Alors, il nous faut préparer les conditions de ce retour, Nous devons faire découvrir à ceux qui le vivront les clés du succès de ce renouveau qu’ils devront en faire, non point un instant fugitif, mais un socle arrimé par la force de leur volonté et de leur culture.

Forts du prestige de notre décoration et de ce qu’elle représente, nous devons continuer avec détermination, comme beaucoup d’autres le font, à nous adresser à la jeunesse, à lui faire découvrir la grandeur et la beauté de la France, ce que fut son rayonnement dans le monde, à leur démontrer que le courage et la foi en l’avenir seront leurs armes et leurs leviers.

Malgré nos faiblesses, nous pouvons être fiers de cette mission d’intérêt général que nous avons entreprise depuis longtemps ; nous la continuerons, car depuis la création de notre Association, le monde a évolué et  ce travail difficile mais gratifiant est et doit être aujourd’hui et demain notre principale raison d’être.

Rendez-vous en septembre et au diable le virus chinois

                                                                       Colonel (h) Jean-Loup NOËL                         Juillet 2021

                                                                       Président de la section Isère

 

 

          

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                             

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Sections Section Isère Le mot du président