Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

Le mot du président

Section ISERE

LE MOT DU PRÉSIDENT :

                                                                                                                                   Juillet  2020

 

Bien chers amis DPLV

L’arrivée du virus chinois fut le révélateur de nos faiblesses dans le domaine de la santé. et un catalyseur de notre fragilité économique et budgétaire.

Beaucoup a été dit, beaucoup a été écrit, attendons les conclusions.

Mais, comme tout organisme affaibli, notre France résiste mal aux agressions qui se multiplient et s’enkystent dans notre société.

Je ne les citerai pas car vous les connaissez.

Elles finissent souvent en « isme », traitent de fachiste ou de raciste ceux qui les critiquent.

Leur représentation réelle est faible, mais elle est amplifiée par « les réseaux sociaux ».

Leurs buts sont divers, mais ont tous en commun la volonté de détruire la nation et de la soumettre à leur idéologie.

Elles sont encouragées à poursuivre et amplifier leurs actions par un exécutif faible qui préfère afficher son émotion plutôt que d’appliquer la loi.

A l’extérieur, le monde n’a jamais été aussi dangereux depuis la chute du communisme.

L’islamisme terroriste en Afrique se renforce et s’étend ; nous luttons presque seuls et à la limite de  nos possibilités

La prolifération nucléaire est une réalité. La menace hégémonique chinoise se fait plus pesante ;

elle nous inquiète par la pression qu’elle pourrait exercer sur notre domaine maritime.

L’éventualité d’un conflit de haute intensité est maintenant prise en compte dans la préparation de nos forces.

Enfin, le déclin démographique est une réalité ; il provoquera à court terme un vide dont la nature a horreur.

Que devenons-nous, DPLV, face à cette réalité inquiétante ? Je pense que nous ne sommes pas les seuls face à ce monde agressif,

destructeur de toutes les valeurs qui ont façonné notre France.

Il nous faudra sans doute, dans la mesure de nos forces, participer à un combat du renouveau. 

Dans ce but, notre devoir commun consiste à nous renforcer, nous rajeunir, nous faire connaître pour agir.

Nous l’avons déjà fait, nous le referons.

            Bonnes vacances et soyez prudents

 

                                                                                                                                       Colonel (h) Jean-Loup NOËL

                                                                                                                                      Président de la section Isère

 

             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                             

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Sections Section Isère Le mot du président